1ère édition digitale de la journée d’orientation du Contrat d’accueil et d’intégration

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire mais aussi dans l’optique de rendre le Contrat d’accueil et d’intégration (CAI) plus accessible à un plus grand nombre de personnes à l’avenir, la journée d’orientation a eu lieu le 24 octobre pour la première fois sous forme virtuelle.

Plus de 500 signataires du CAI ont participé à cette journée virtuelle, qui a été organisée par le Département de l’Intégration du ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région. Le but du CAI est de permettre de se familiariser avec les démarches administratives, les institutions et la vie associative au Luxembourg.

« Nous voulons mieux nous connaître et construire l’avenir de ce pays tous ensemble. Nous souhaitons regarder dans la même direction et faire en sorte que nos enfants et petits-enfants puissent avoir un bon avenir dans ce pays », a souligné la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen.

Des représentants de différents ministères, administrations et associations du Luxembourg étaient présents sur 24 stands virtuels afin de répondre aux questions des signataires autour de sujets de l’intégration, comme par exemple la participation associative, la formation continue, le sport ou encore la culture.

Les participants ont également pu choisir entre 11 ateliers thématiques (par exemple sur la nationalité, la pratique des langues, l’entrepreneuriat) et ils ont eu l’occasion de s’échanger dans un forum virtuel (« Networking lounge »).

Le Contrat d’accueil et d’intégration (CAI)

Le CAI est un programme d’intégration facultatif qui s’adresse à tous les résidents non-luxembourgeois et qui permet à ses signataires de découvrir le Luxembourg, ses langues, ses coutumes et ses institutions au travers de formations linguistiques, de cours d’instruction civique et donc d’une journée d’orientation.